ImMANEnce

Imane et Cie, ou la vie de haut en bas et de bas en haut.

 
  • Accueil
  • > La Lumière dans les ténèbres

La Lumière est là, et bien là….. 24 juin, 2007

Classé dans : La Lumière dans les ténèbres — Imane @ 11:18

J’ étais écrasée par le chagrin.

J’ étais perdue dans mes colères.

J’ ai appelé à l’ aide plusieurs fois, pour sortir de ce trou noir et réintégrer la Vie.nt
J’ ai reçu de l’ argent en dommages-intérêts ; pour que cet argent ait une valeur fondamentale je m’en suis servi pour consoler ma fille en lui faisant découvrir une magnifique région de France. Nous avons fait une escapade dans le plus coin le plus Beau de la Terre (je dis ça parce que pour nous cela a été vécu comme ça, mais nous savons que la Terre est bien belle en maints endroits !!).

Nous avons cueilli chaque jour, accueilli même, comme celui du renoncement à la colère.

Nous avons calmé le chagrin, et reçu le pardon en partage.

Du haut de ses douze ans, ma choupette a ressenti Dieu dans chaque brin d’ herbe, chaque caillou ramassé, et la laideur de l’ Homme a fait place à la Beauté de la Nature. Et dans son coeur comme dans son âme, elle a été touchée par cette Grâce.

Une réconciliation avec la Terre, avec ses plantes et ses créatures animales, dont l’ Homme.

 

Et moi, j’ai laissé derrière moi ce qui pollue le coeur :

- la haine ;

- la colère ;

- le dégoût ;

- le sale et putride souvenir.

 

Mon coeur s’est réouvert à la vie, c ‘est une renaissance.

 

La Lumière dans un caillou, la Lumière dans une branche d’ arbre, la Lumière dans le vent, la Lumière dans le brin d’ herbe, la Lumière dans les ruisseaux, et la Lumière dans le Ciel.

Nous avons pris, et pris encore, tant de calme, de paix, de silence et le son mélodieux du chant des oiseaux.

 

Ma fille est magnifique, à l’ image de cette Nature belle et féconde.

Ma fille est un trésor offert par Dieu pour m’ apprendre l’ Amour plus fort que la Haine.

Si ce n’ était notre histoire tragique, je ne serai pas allée dans ce coin de paradis sur terre.

C ‘est pour elle que nous avons fait ce voyage, mais j’ai reçu autant qu’ elle.

Je crois que chacun peut trouver quelque part, si son coeur tend à cela, un petit espace de liberté.

Nous avons trouvé le nôtre, nous irons vivre là-bas ; là où la paix occupe une vraie place.

 

Je souhaite à quiconque viendrait lire ces lignes, de trouver en temps de malheur, son espace de liberté et de paix, son coin de paradis pour y cultiver l’ Amour et la Joie.

Imane
 

 

 

 

 

 

 
  • Accueil
  • > La Lumière dans les ténèbres

Du courage… 29 janvier, 2007

Classé dans : La Lumière dans les ténèbres — Imane @ 9:55

On m’ a souvent dit :  » Tu es courageuse ! »

J’ ai toujours reçu ce compliment avec un sourire, un peu comme si on s ‘adressait à une autre personne que moi.

Cette personne courageuse était une autre personne que moi ; le « moi » étant surtout effrayé par les risques divers liés à la Vie elle-même. Nous connaissons tous des moments dans notre vie où notre volonté et notre courage sont mis à l’ épreuve.

Me concernant je me trouvais ce genre de courage qu’ ont les chiens quand ils montrent les crocs en grognant car appeurés par l’ individu menaçant.

Certes, oui, je n’ai quasiment jamais fui devant une situation difficile.

Certes, oui, j’ai pris mon petit courage à deux mains pour me dresser face à l’ intolérable ou la violence ; mais au fond de moi j’ avais la peur rivée au ventre, le sang figé, glacé par l’ effroi…

J ‘étais terrorisée par tant de personnes qui usaient de leur force ou de leur autorité à mauvais escient, que j’ai fini par garder cette attitude de montrer les crocs en grognant. 

Aujourd’ hui je nage entre deux eaux… et quand je me promène en ville, accompagnée de mes enfants, je conserve précieusement un marteau dans mon sac, petite arme bien pratique si on me cherche querelle… Un bon coup de sac dans la tronche et VLAN ! Prends ça dans ta gueule !

Je ne crois pas au courage quand je sors armée de chez moi…

C ‘est la trouille qui me tient oui….

 

J’ aimerais tellement croire en la bonté humaine, en la sécurité dans nos rues, en la sérnité d’ une promenade avec mes petits bouts une après-midi tranquille….

Mais dehors, les chiens de galère et les loups hurlants sont là.

Vous avez dit « agoraphobe » ?

Non, non, pas encore…. mais parfois, j’ai envie d’ un bunker en guise de maison…

 

 

 

 
  • Accueil
  • > La Lumière dans les ténèbres

Croire en la vie 19 janvier, 2007

Classé dans : La Lumière dans les ténèbres — Imane @ 8:57

Voilà, tout à l’ heure, je vais aller inscrire ma poupinette à la halte-garderie.

J’ ai les mains qui tremblent, mon coeur bat la chamade, je dois me convaincre que tout ira bien, que le malheur ne passera pas une nouvelle fois par chez nous.

C’est pas la peine de faire l’ autruche, autant le dire comme c ‘est : je n’ai pas envie qu’elle y aille.

Je vais le faire quand même car ce serait vraiment pas gentil pour elle de la priver de la compagnie d ‘autres enfants, de tenter de la protéger trop et par là même la couper du monde…

Au contraire, il me faut lui tenir la main pour l’ aider à avancer.

C’est pas gagné, pourvu que je ne fonde pas en larmes une fois là-bas…

emoticone

 

 
  • Accueil
  • > La Lumière dans les ténèbres

Christ, MERCI, c’est Noël, ce jour… 25 décembre, 2006

Classé dans : La Lumière dans les ténèbres — Imane @ 12:22

Christ, merci pour ta venue sur terre, merci pour ta bonne nouvelle, merci pour ton message de PAIX, merci pour ta présence dans mon foyer, merci pour la Lumière que tu as apporté dans mes ténèbres.

Ce jour est le jour qui t’ était consacré, pour célébrer ta venue parmi les Hommes.

Hélas, depuis longtemps ce jour est devenu la fête des marchands, des grands magasins et des rues commerciales.

Il paraît que le 25 décembre n’est pas le véritable jour de ta naissance ; il paraît que l’ on ne sait même pas quel est ce jour… Mais peu importe… Pour moi, chaque jour de l’ année est Ton Jour, car chaque fois que je t’appelle Tu es là.

Tout le monde se fait des cadeaux, mais Toi, as-Tu reçu des cadeaux en remerciement de tes bienfaits ?

Christ, merci pour tout le Bien que tu apportes aux Hommes.

Christ, stp, pardonne aux Hommes qui t’ oublient, donne leur stp de Ta Lumière à eux aussi.

Christ, je t’en prie, éclaire les Hommes…

 Merci.

Amen. 

 

 

 
  • Accueil
  • > La Lumière dans les ténèbres

Pourquoi la Vie s’ acharne-t-elle à nous éprouver ? 11 décembre, 2006

Classé dans : La Lumière dans les ténèbres — Imane @ 13:11

Née dans une famille où l’ inceste a lieu, et n’est pas dénoncé ; j’ ai eu à me battre pour préserver mon intégrité physique, morale et psychologique. Je dirais aussi que j’ai eu à protéger mes trois corps, physique, émotionnel, et spitituel.

Pendant des années, je me suis défendue contre maintes agressions, dont la plupart dans ma propre famille ; le danger n’est pas uniquement dans la rue…

Arrivée à l’ âge de la majorité je n’ai pourtant pas agi.

J’ aurai pu, j’ aurai dû, alerter les autorités, dénoncer publiquement les agissements de mes proches.

 

Les premières victimes sont les enfants.

Ils sont vulnérables et les adultes en profitent.

 

Comme eux, je suis restée dans le silence.

 

Et puis, ma fille a été victime. Elle aussi. Pas par un membre de la famille, mais par une personne en qui j’ avais une confiance aveugle sur ces choses là.

Jamais je n’aurai imaginé qu’elle puisse faire le moindre mal de ce genre à mon enfant, ni même le moindre mal tout court.

Et pourtant….

 

Il me fallait comprendre pourquoi la Vie s ‘acharnait à laisser filtrer le Mal.

Quoique j’ ai pu mettre en oeuvre pour protéger mon enfant de tout Mal, c ‘est par celui-là qu ‘elle a été frappée…………..si jeune en plus.

 

Pourquoi ?

Pourquoi ma fille vivait-elle ce cauchemar ?

C ‘est en priant que j’ai saisi les réponses. Car je n’arrivais à rien, ni avec le psy, ni avec l’ avocat, ni avec le jude d’ instruction…

Eux ne m’ont rien dit……sauf, que l’ agresseur de ma fille (c’est une femme) avait elle-même été victime de …..son père, que cela avait fortement perturbé sa conception du Mal et du Bien…..blablabla…..

 

Un jour où mon coeur allait exploser de douleur, où rien ne me rendait la Raison, j’ ai prié, à genoux, anéantie.

Et dans mon coeur comme dans mon esprit une Lumière m’ est venue. Un sens profond et lointain était au coeur du phénomène des violences sexuelles imposées aux enfants.

Et là j’ai entendu ce raisonnement profondémment se mettre en forme :

Ta fille a connu ces évènements pour te donner la force d’ affronter ce que tu n’ as pas affronté pour toi-même.

 

Pourquoi ma fille a-t-elle- été victime ?

- Pour que je la défende ;

- Pour que la Justice entre dans nos familles ;

- Pour que le tabou cesse ;

- Pour que mon enfant prenne à bras le corps ce problème familial qu ‘est le tabou sur les questions d’ agressions sexuelles faites sur enfants de moins de quinze et plus…

Ma fille chérie – que j’ai représentée en Justice – a pour la première fois chez nous ouvert une brèche.

La Lumière peut enter…dans les ténèbres.

 

 

 
  • Accueil
  • > La Lumière dans les ténèbres

Aminour, JAMAIS je ne cesserai de prier… 7 décembre, 2006

Classé dans : La Lumière dans les ténèbres — Imane @ 15:25

La prière : source de Lumière.

 

 

Mon père est musulman.

Ma mère est catholique.

 

Qui suis-je ?

J’ ai quatre ans et demi, presque cinq ans, peut-être déjà cinq… en tous cas, pas encore six ans.

Mon père fait pleurer ma mère. Souvent. Il nous enferme ma soeur et moi dans notre chambre pour battre ma mère entre ’4 yeux ‘.

 

J’ ai cinq ans et je regarde par la fenêtre, « si je pouvais être un petit oiseau, je volerai jusqu’ à Dieu pour quitter ce monde brutal et séquestrant ».

Bien sûr, à cet âge là, je navais pas encore d’ idée sur Dieu, juste une émotion forte face à la violence de mon père : la Vie ne peut tolérer ça…. L’ Amour n’est pas ça…

Ce furent mes premiers mots pour désigner cette énergie en moi qui refusait la violence : Vie et Amour.

J’ aurai aimé voler jusqu’ au sommet le plus haut pour trouver une force vive capable de faire cesser les pleurs de ma mère, les coups de mon père et l’ isolement contraint dans cette chambre qui fut ma première « prison ».

Bien au-delà de ces murs, il y avait une Nature bonne et généreuse, forcément la Vie ne pouvait être juste ça…

 

Mon père m’ a appris très jeune la profession de Foi.

(Pour toute information sur l’ Islam et ses voies, je vous recommande d’ aller visiter le blog d’ aminour car il est – à mon avis – très bien fait et très bien documenté ; en outre je trouve là-bas l’ esprit de l’ Islam tel que je le conçois : comme un chemin libre et volontaire, dénué d’ oppression contrairement à ce que j’en ai connu dans ma famille où la religion sert de « prétexte » à tout et à rien à la fois, bref une belle mascarade….. hélas ! )

 

La profession de Foi est le premier acte d’ un individu pour se désigner lui-même comme croyant, non seulement comme croyant en Dieu mais  surtout comme croyant en un dieu unique : Dieu.

(si ce n’est pas correct aminour, ou si ce n’est pas clair, merci de me le signaler dans les commentaires)

 Cette profession de Foi je la récitais tous les soirs pendant des mois, au moment du coucher, quand ma tête se posait sur l’ oreiller et avant de fermer les yeux. J’ ai dû l’ apprendre dès mes premiers mots (et de ceci – voilà où est ma Foi en partie – je te remercie mon père, car par ce biais j’ai appelé mon Père à moi.) ; car du plus loin que je me souvienne elle est gravée en moi comme une petite poésie douce qui me consolait de me tristesses du jour et mon père avait dit :

« quand tu récites la profession de Foi, tu remets ton âme à Dieu ; tes péchés du jour, s ‘ils sont innocents ou si tu t’en repends sincèrement te sont pardonnés par Dieu. Tu pourrais alors mourrir dans la nuit et ton âme purifiée irait au Paradis. »

 

Je fermais les yeux, convaincue du bien-fondé de ses paroles et m’ endormait tranquillement, rassurée sur le Destin de notre cocon familial, les péchés « innocents » ou « repentis sincèrement » nous étaient pardonnés, à nous, pauvres personnes qui sucombions – me semblait-il alors – à la violence et à l’ oppression. Il y avait donc un espoir que la violence cesse à la maison.

Un espoir… 

Je n’envisageais pas alors ( à cinq ans on a peu d’ enseignements) les péchés comme gourmandise ou envie mais comme violence et opression oui.

A mes yeux, mon père péchait énormément.

Mes premières prières remontent vraiment à la plus petite enfance, la plus tendre je dirais, même si rapidement celle-ci a viré au rouge et s ‘est endurcie.

 Avant d’ avoir eu six ans, ma mère est partie ; et la seconde compagne de mon père arriva chez nous.

 

Très jeune, vulgaire, paresseuse, inculte,méchante, voleuse, p*** de son état, et sale sur sa personne comme dans « sa maison « .

  Je l’ ai accueillie à bras ouverts. Véridique.

 

Vu mon âge à ce moment là je l’ ai vue comme ceci :

Vieille, mignonne, gentille ? , vêtue à la mode, parfumée, voulait-elle jouer aux cartes avec nous ?

Nous étions une famille, elle venait partager notre vie, je voulais lui dire de se mettre à l’ aise, je promettais d’ être gentille car l’ Amour se partage.

Y ‘en avait assez dans mon coeur en tous cas pour tout le monde, elle y compris.

 

Mais au bout de quelques mois, la maison a changé du tout au tout, enfin les choses ont empiré et la violence qui était jusqu’ alors régulière mais peu fréquente est devenue quotidienne à la maison.

Vers l’ âge de six ans et demi, j’ai fait ma première « prière » spontannée, élan du coeur : j’ ai appelé au secours mon Créateur, sortie de mon corps peut-être, mon âme à hurler haut et fort :

 » Seigneur ! Je t’en prie ! Ecoute mon appel, sauve moi ! Ne me laisse pas succomber ainsi que ceux qui pèchent par méchanceté ou ignorance et rend moi meilleure que ça ! Je t’en prie mon Dieu Seul et Unique où que Tu Sois Fais de moi Ta servante et Conduis moi jusqu’ à Toi ! »

J’ ai scellée mon âme à Dieu.

C ‘est en soi que l’ on trouve le chemin de Dieu.

Ce qui se passe autour devient inexistant en prière, le coeur se soulève de Joie car il peut ressentir la Paix intérieure et exister autrement que dans la souffrance si grande, soit-elle. C’est un réel réconfort. »

 

C ‘est une lumière dans l’ oscurité oui.

La Lumière dans les ténèbres.

 

 

 

 

 

 

 
 

Carte Blanche |
Vive la vida buena |
Kleopattre ouvre ses portes... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La danse des petites nouvel...
| les aventures de la chauve ...
| Chez FRED