ImMANEnce

Imane et Cie, ou la vie de haut en bas et de bas en haut.

 

Lock off… 5 décembre, 2006

Classé dans : Psy-Lock — Imane @ 16:07

L’ information passe.

 

La cigarette. Berk.

 

Pourquoi ai-je commencé à fumer la cigarette ?

En 1982, j’ avais alors presque 8 ans, j’ai été victime de v*** (impossible d’ écrire ce mot). Ma mère a su 15 jours après les faits environ.

Elle a refusé de prendre la situation au sérieux, le v***eur était son petit ami de l’ époque.

Elle avait quitté mon père depuis deux ans environ.

 

Devant mes protestations, dûes au fait qu’ elle a déclaré que je fabulais – racontant des histoires grotesques pour me rendre « intéressante » – ma mère a finalement décidé de me mettre un baillon sur la bouche afin de maintenir celle-ci silencieuse…

Le baillon, je l’ai gardé plus ou moins bien…allez dire à une gamine comme moi de se taire !

Elle m’en a toujours voulu, et encore aujourd’ hui elle refuse d’ aborder ce sujet avec moi :

« Tu me fais chier à remuer la merde encore après tout ce temps !!  »

Ok.

 

Donc, j’ai 7 ans et demi en 1982, quand une baby-sitter à qui j’ avais été confiée par mon père (c ‘était les vacances d’ été) m’ a proposé de fumer une cigarette. Oui, oui, à cet âge là la baby-sitter m’ a tendu ma première clope….

Je ne voulais pas fumer en fait, c ‘était très irritant et ça avait un mauvais goût.

Mais j’ai essayé quand même plusieurs fois.

Puis, j’ai été surprise par mon père.

Il m’ a trouvée là, dehors, en bord de plage, accompagnée par ma baby-sitter, clope au bec, tranquille.

Une fois rentrée à la maison, j’ai pris une raclée des plus radicales et ai été enfermée pendant une semaine dans une petite chambre obscure à l’ eau et au pain sec.

A ma sortie de cette « prison », j’ai cru – naïve – que mon père s’ occuperait de moi pendant le reste du séjour.

Point du tout. Il avait décidé de ne pas avoir sa fille dans les jambes donc pas question de changement de programme.

Cette baby-sitter venait me chercher le matin vers 9h00, je passais mes journées entières avec elle et ne voyait mon père que le soir au dîner. Ensuite, il rapartait en ballade avec sa nouvelle compagne, pendant que je repartais en vadrouille avec la sitter.

 

Ainsi ai-je passé trois mois, de juin à septembre, à m’ intoxiquer.

 

A l’ instant précis où je demandais à mon père :

« papa, tu m’ emmènes avec toi aujourd’ hui ?

(c’était le jour de sortie de la « prison »)

et il me répondit :

Non Imane, tu sors avec ta baby-sitter… » 

à cet instant précis, je le revois me tourner le dos et je m’ entends penser dans un cri muet :

« eh bien soit ! apparemment les gens qui brisent les lois (mon v***eur court toujours er reste impuni) peuvent s ‘en sortir indemnes et les personnes de bonne foi (moi, victime baillonnée et non défendue) subir l’ indifférence de leurs soi-disant protecteurs (les parents). Puisque je n’ai pas le droit d’ être défendue, que je suis soi-disant une menteuse et que c ‘est moi qui suis ‘mauvaise’ alors je vais fumer toute ma vie pour te montrer que je te suis rebelle…. »

 

Et voilà, le piège s ‘est refermé sur moi, m’ emprisonnant dans une nouvelle chambre obscure, plus subtile car invisible, mais non moins réelle. 

 

C ‘est peut-être confus comme cela, jeté un peu en vrac, mais je sais que c ‘est la véritable motivation que j’ai eu à fumer ( je veux dire après la pause obligée d’ une semaine pour cause de non sortie…).
 

Ils ont tous deux d’ ailleurs cherché (mes parents) à me faire cesser la cigarette : en vain.

Quel gâchis !

Maintenant que je sais pourquoi j’ai commencé à fumer, je dois trouver comment arrêter.

Hélas, je fume depuis près de 25 ans.

Ca va être dur, tendu et ardu.

 

Je deviens dingue quand je n’ai pas de cigarettes…

Arf.

 

 

 

 

 

si je pouvais…

Classé dans : Châtaignes — Imane @ 13:28

…vomir ici tout de suite, ce serait fait dans les dix secondes.

 

 

 

 

les enfants, antidotes aux poisons…

Classé dans : Psy-Lock — Imane @ 0:23

choupette a mal aux dents ce soir.

quand ça sort, ça fait mal.

nous sommes restées un long moment ensemble, je l’ai calinée et bercée pour la consoler et calmer ses pleurs.

Ca a marché sans aucun souci…elle est trop gentille pour refuser un gros câlin à maman ^^.

en quelques secondes ça allait mieux, choupette ne pleurait plus, elle était bien blottie dans mes bras et tout redevenait calme et paisible.

Un moment où le temps n’est plus rien.

 

Nous sommes restées ainsi, à nous bercer l’ une l’autre, un bon moment, c ‘était trop bien.

Quand je l’ai remise dans son lit choupette s ‘est installée bien à son aise et hop ! en quelques minutes dodo…

 

à toutes les mamans de premier enfant, si le coeur vous en dit, pensez à ce conseil :

 » Un gros câlin de maman ou papa calme les plus grosses douleurs

comme les plus gros chagrins. »

 

pendant que j’ étais dans la chambre de la petite, je me suis dit que ce serait une bonne chose que je cesse la tabac.

c ‘est une horreur, la cigarette j’y ai goûté pour la première fois à l’ âge de 7 ans.

Dur dur de cesser le poisonnage odieux que je m’ inflige depuis tant d’ années.

Berk ! Choupette, un grand MERCI à toi car ce soir j’ ai haî la cigarette quand tu étais dans mes bras.

 

emoticone
 

 

 

 

 

 

la suite.. 4 décembre, 2006

Classé dans : Châtaignes — Imane @ 19:56

HHHHHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHH !

 

il en reste encore, je vais devoir me coucher avec ce soir peut-être bien…. ou pas bien justement……….emoticone

 

Je disais il y a quelques jours que j’aurai voulu bénéficier de journées de 36H pour faire TOUT ce que je voudrais faire en une journée, bonne nuit de sommeil comprise, sieste comprise même ! ^^

 

Je ne me supporte plus là.

 

 

 

 

 

besoin de hurler :

Classé dans : Châtaignes — Imane @ 13:56

HHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

 

et j’ai pas tout sorti…

emoticone

 

 

C ‘est un cauchemar !

Classé dans : Châtaignes — Imane @ 8:50

Un cauchemar !

Je ne respire plus comme avant, d’ ailleurs ai-je jamais respiré vraiment ?

pffff……… y’en a marre.

 

Je suis prisonnière de mes souvenirs, pas moyen de le lobotomiser et que j’ oublie tout ?

bin non, rappelle toi ça tiens et continue à en faire des cauchemars….

 

 

Une éclaircie ! 28 novembre, 2006

Classé dans : Imane — Imane @ 12:41

Objectifs des boutiques du jour :

- chaussons pour choupette ;

- buste de présentation des bijoux pour Imane.

 

Hmmm, en passant je ferais les courses bien sûr ! Amen !

Bisou

emoticone

 

 

 

13h30

Raté ! la poussette est dans le coffre de la voiture de Chéri.

 

 

Nota bene du matin ( il n’est pas encore midi…) :

Classé dans : Châtaignes — Imane @ 12:10

Faisons les comptes….

Sollicitations : 4

remarques que je n’ai pas apprécié : 4

soit 8 prises de parole qui m’ ont quelque peu (beaucoup ?) mis les nerfs en pelote….

 

Mais j’ai gardé le sourire (que je trouvais « figé » à la sensation de mes lèvres crispées)…

 

Indeci --> si on peut appeler ça un sourire, alors oui, j’ai gardé le sourire…

 

tout à coup je me gratte les cheveux (la tête !) et me demande si tout ceci à un sens.

Comment leur faire comprendre ?

que je ne suis pas LA SOLUTION UNIQUE à la gestion de nos obligations communes.

Nous avons bien sûr une interdépendance les uns les autres ; mais là c ‘est de la dépendance tout court.

Limite si je ne devrais pas me quintupler pour arriver à satisfaire mon petit monde.

Et Pffft…. je vais continuer à bosser tiens !

 

 

 

 

Frustrations !

Classé dans : Châtaignes — Imane @ 9:24

Et voilà, je le savais bien qu ‘un jour ou l’autre les efforts allaient être ralentis….voire cesser carrément ?

Nous n’en sommes pas là, pas encore, mais quand ?

Le problème est récurrent… Le problème est réel… Ce n’est pas un caprice de ma part, j’en ai marre d’ avoir le chiffon qui traîne… Le chiffon symbolise les tâches ménagères, ces horribles moments de la journée où on se met à faire le ménage….Pfff quelle horreur ! Personne n’aime ça à la maison, personne, et moi pas plus que les autres.

 

Mais qui le fait ?

Moi.

Hier soir, une petite crise de frustration. La vaisselle n’est pas faite…

Ce n’est pas grave ! Je dois puiser en moi la patience.

Ce matin, la vaisselle n’est pas faite non plus….

Ce n’est pas grave, je vais puiser dans ma botte secrète. 

 

Frustration, quand tu nous tiens, c ‘est parfois pour des motifs plus  éloquents ; mais pour l’ heure moi je ne vois pas plus loin que ça.

Il y a mille et une tâche à accomplir, et je me sens seule, débordée, et je manque d’ énergie pour TOUT assumer.

Comment puis-je concilier, vie de famille, tâches domestiques, tâches administratives, soins médicaux, loisirs extra-scolaires (pour les chérubins), devoirs et compagnie, et EN PLUS remplir toutes mes obligations professionnelles…?

Je n’ai pas de méthode miracle….

Alors, quand ça ne tourne plus assez rond pour moi, je sens la frustration monter.

Frustration de ne pas être plus performante, plus énergique, plus speed, plus intelligente (pour trouver d’ autres solutions), plus déterminée (je laisse faire ce laisser-aller généralisé), plus volontaire (pas assez autoritaire avec les enfants peut-être)….

Enfin, je ne suis pas tout ça, ou du moins pas assez, et j’ai beau relever les manches, les journées sont décidemment trop courtes, pas le temps de faire tout ce que je voudrais faire en une journée.

Oui, mais alors pourquoi ne pas mettre en application ce que je souhaite ?

- Que les enfants rangent leur chambre plus souvent…

- Que « Chéri » se mobilise plus souvent… 

Parce qu’ il me faudrait reprendre des discussions déjà menées, re-discutées, parce que exiger ne m’a rien apporté de plus, parce que j’en ai MAAAAARRRRRE d ‘expliquer que SEULE pour gérer cinq personnes de A à Z, c ‘est une mission impossible…

Donc, la voici la raison fondamentale de immanence : Y’ EN A MAAAAAAAAARRRRRRRRREEEEEEEEEE !

 

 

Je vais aller faire les boutiques…..emoticone
 

 

 

 

 

Le travail, refuge efficace et productif. 27 novembre, 2006

Classé dans : Imane — Imane @ 9:11

Je prends mon style, ou mon clavier, je refuse de me poser des questions, de penser, de me remémorer ce qui fait mal, je bose, je bosse et j’ avance.

La Vie est ainsi, on ne peut pas s ‘en détacher trop longtemps. Y’ a pas moyen pour moi, pas encore, d’ accéder à un niveau de conscience qui me ferait transcencer ces histoires sordides. Chaque jour apporte son petit lot de souvenirs, untel qui a fait, telle autre qui a dit…. Celle qui ne dit pas justement !! Celui qui nie ! Que de mensonges autour de nous, que de tromperies, et l’ insolence du tabou qui fait plus de dégâts qu’autre chose….

« On se protège ! » disent-ils. « On ne veut pas sortir de l’ ombre »….

Eh bien tant pis, moi je relève la tête, je sors de cette ombre gluante et je vois au dehors que le soleil luit.

Alors, je pense un instant à ce soleil et je me prends à rêver de le rejoindre.

Mais comment vais-je avoir la force de quitter cette ombre pour la lumière ? Le travail… Travailler me donne des ailes, travailler me propulse en avant ; c ‘est un moteur le travail, on produit quelque chose et une énergie en découle.

Une nouvelle journée se lève, la Maudite ira peut-être aujourd’hui se faire triturer les souvenirs, moi je prends mes ailes bosseuses (chères ailes bien-aimées) et je vais nous construire un avenir cousu main…

Ne plus penser à rien…

Oser, vouloir, faire.

 

 

 

 

1234
 
 

Carte Blanche |
Vive la vida buena |
Kleopattre ouvre ses portes... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La danse des petites nouvel...
| les aventures de la chauve ...
| Chez FRED